Proposition d'atelier pour le FSE de juillet 2.010 en Turquie


« Crises sociales et environnementales de l'agrobusiness européen

tout autour de la Méditerranée »



Ce thème concerne notamment le développement accéléré depuis les années 80 du secteur de l'agriculture industrielle des fruits et légumes sous serres plastiques dans plusieurs pays méditerranéens, depuis le sud du Maroc à l'ouest jusqu'à la vallée du Jourdain à l'est, en passant par le nord du Maroc, l'Andalousie, les Bouches du Rhône et le Vaucluse en France, les plaines côtières de Campanie, de Calabre et des Pouilles en Italie, la Crète, et d'autres lieux dans les Balkans, en Turquie et en Egypte.

Le développement rapide de ce secteur hautement capitalistique, financé par des capitaux en grande partie européens, pose de nombreux problèmes intimement liés à la mise en oeuvre de plus en plus accentuée des pratiques néo-libérales : liberté d'investissement pour les capitaux étrangers, y compris pour l'accaparement des terres paysannes, libre-échange et application sans aucune réserve réglementaire du principe de concurrence « libre et non faussée », élimination des règles de protection des ressources en eau, abaissement et même suppression des garanties du droit du travail etc....



En jouant sur les différences de niveau de vie entre le sud et le nord et en poussant la productivité de ses lieux de production au delà des contraintes des milieux naturels et des droits de l'homme, l'agrobusiness permet l'encaissement de gros profits aux capitaux qui le financent (notamment européens) et à ses associés locaux dans les pays du sud, mais il bloque ainsi toute perspective de développement harmonieux des économies locales et même nationales des pays où il installe ses serres plastiques et ses monocultures.

Le Forum Social Européen se réunit cette année en Turquie, pays méditerranéen dont 25% de la population contribue à l'existence de sociétés paysannes porteuses de biodiversité, de savoir faire et de richesses culturelles essentielles à l'équilibre et au dynamisme de tout le pays. Il est donc important pour le mouvement altermondialiste européen de réfléchir aux moyens de s'opposer aux dégâts produits par les capitaux européens de l'agrobusiness au sud et au nord de la région méditerranéenne, et de manifester concrètement notre solidarité avec les femmes et les hommes qu'ils surexploitent, avec les paysans qu'ils conduisent à la ruine et avec les consommateurs qui en sont victimes.



°°°°°°


Organisations sollicitées pour soutenir l'organisation de cet atelier et participer à la présentation de ses objectifs :


Attac France

Confédération Paysanne (France) et Via Campesina

Sindicato de Obreros del Campo (Andalousie)

Forum Civique Européen ( contacts avec organisations italiennes en cours)

Attac Maroc et syndicat UMT de l'agriculture (dans le Souss marocain)

Confédération des Syndicats Paysans de Turquie(Confederation of Farmers Unions in Turkey)